Réforme du franc CFA : l’avis de S&P

Selon l’agence de notation S&P, la réforme du franc CFA d’Afrique de l’Ouest, annoncée pour cette année, ne devrait pas avoir d’effet immédiat sur les notations souveraines qu’elle attribue aux Etats concernés. D’autant qu’aucune dévaluation ne se profile à l’horizon et que la future devise dénommée « Eco » sera arrimée, elle aussi, à l’euro et continuera à bénéficier de la garantie de Paris. Les analystes de S&P préviennent toutefois qu’en cas de pression sur le taux de change, la qualité de crédit des huit Etats membres de la zone UEMOA (Union économique et monétaire ouest-africaine) se trouverait dégradée. Ils les invitent par conséquent à observer une forte discipline budgétaire et à rendre plus solides les fondamentaux de leurs économies. Et ce, afin de préserver la stabilité économique au sein de cet espace régional. Rappelons que le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée-Bissau, le Niger, le Mali, le Sénégal et le Togo sont les huit Etats d’Afrique de l’Ouest faisant partie de la zone UEMOA.

La Rédaction