RDC : Léon Kengo wa Dondo perd son fils Michel

L’ancien Premier ministre congolais et ancien président du Sénat (entre 2007 et 2019), Léon Kengo wa Dondo,  vit une épreuve douloureuse dans sa vie privée. En effet, son fils Michel a été fauché dans la fleur de l’âge, à Kinshasa. Le jeune homme d’une vingtaine d’années, qui porte presque le même prénom que sa mère, Micheline Bie Bongenge, a trouvé la mort dans la nuit du samedi 14 au dimanche 15 mars à hauteur de Socimat, près de l’ambassade de France, dans la commune de la Gombe. Dimanche matin, comme le montre la photo ci-dessous, plusieurs badauds se sont agglutinés autour du véhicule accidenté qui est dans piteux état.

Rappelons que Léon Kengo wa Dondo, âgé aujourd’hui de 85 ans, a pris l’an dernier sa retraite politique.  Il a cédé en janvier dernier la présidence de son parti politique, Les Républicains, à l’ancien ministre de la Fonction publique, Michel Bongongo. Quant à Micheline Bie Bongenge, elle fait toujours de la politique après avoir représenté jusqu’en 2017 le Mouvement de Libération du Congo (MLC) de l’opposant Jean-Pierre Bemba au sein du bureau de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), comme questeure adjointe. Elle dirige également plusieurs ONG. La Rédaction du magazine Enjeux africains et du site enjeuxafricains.com présente ses condoléances aux deux parents et à leurs familles respectives.

La Rédaction

Le petit véhicule accidenté est dans un piteux état
L’ancienne questeure adjointe de la Ceni, Micheline Bie Bongenge est la mère de Michel.