La RDC adopte un Plan stratégique de développement

Avec la coopération des Coréens, le gouvernement congolais vient d’adopter un ambitieux plan de développement sur le long terme. L’objectif étant de mettre le pays sur les rails de l’émergence

Le 22 février dernier, Néhémie Mwilanya Wilondja, directeur du cabinet du chef de l’Etat a présenté à la presse le « Plan stratégique national de développement pour la RDC », un plan qui s’inscrit dans un cadre pluriannuel de développement du pays. Il s’agit d’un document prospectif d’orientation des politiques de développement sectorielles non seulement pour le Congo d’aujourd’hui, mais aussi du futur proche (2030), voire plus loin, à l’horizon du centenaire de son indépendance en 2060. Son but est de doter le pays d’une vision nationale de développement et d’indiquer les moyens de sa mise en œuvre.

L’histoire de ce plan remonte au sommet bilatéral de mars 2010 entre la RDC et la Corée du Sud, rappelle Néhémie Mwilanya. C’est durant ce rendez-vous que le président Joseph Kabila a demandé à son homologue sud-coréen de partager l’expérience de son pays en matière de développement. Cette demande aura un écho favorable qui va se matérialiser par des consultations entre les experts des deux pays. Néhémie Mwilanya a souligné que plusieurs experts Coréens de haut niveau venant de secteurs divers ont participé
aux échanges qui ont porté sur différents thèmes, à savoir : Le développement industriel, l’agriculture, la pêche, les infrastructures, les énergies, les ressources minérales, la fiscalité, les finances, les investissements directs étrangers, les ressources humaines et les sciences et technologies.