« Kinshasa Bangalore » ou le courage d’un homme politique face à la maladie

Souffrant de diabète, le ministre Rd Congolais de la culture raconte son combat contre cette maladie qui frappe près de 400 millions de personnes dans le monde

Ministre de la Culture et des arts de la République démocratique du Congo, Banza Mukalay Nsungu ose parler de ce qui souvent, relève du tabou chez les hommes politiques: La maladie. Dans ce petit livre Kinshasa Bangalore, il témoigne de ses péripéties en tant que diabétique, de ses séjours dans les hôpitaux, à Lubumbashi, à Kinshasa, mais aussi au Cap en Afrique du Sud, à Bruxelles et enfin à Bangalore en Inde, où il est séduit par le dispositif hospitalier mis en œuvre. Diagnostiqué depuis 1991, Banza Mukalay Nsungu doit faire face à de graves complications qui le poussent à partir consulter en Inde. Son séjour à Bangalore lui donne l’occasion de livrer un récit qui lie intiment réflexion sur la politique et sa lutte contre le diabète de type 2.

Les médecins indiens considèrent son cas comme grave, mais non désespéré. Et comme pour tout diabétique, son bien-être passera par un contrôle scrupuleux de sa glycémie et de son poids grâce à un régime alimentaire qui privilégie les légumes, sans oublier une activité physique régulière. Banza Mukalay Nsungu est un rescapé… des remaniements ministériels et de la maladie. En donnant un coup de projecteur sur le diabète, il contribuera peut-être à mieux
faire connaître cette maladie chronique qui frappe quelque 400 millions de personnes dans le monde. L’Afrique n’est pas épargnée. Le nombre de personnes affectées.