Aurlus Mabele a tiré sa révérence

Le roi du soukouss est décédé le 19 mars à Paris, emporté par le coronavirus.

«Mon papa est mort ce matin du coronavirus… Merci d’honorer sa mémoire. C’est une grande légende du soukouss que le peuple congolais perd aujourd’hui. Je suis inconsolable et effondrée. Mon papa que j’aime tant… Aurlus Mabele…», a écrit sa fille, la rappeuse Liza Monet, sur son compte Instagram. Né au Congo-Brazzaville en 1953, Aurlus Mabele, de son vrai nom Aurélien Miatsonama, est devenu une figure emblématique de la musique congolaise dans les années 1980 avec son groupe Loketo en créant un genre musical, le soukouss. Alors que la scène musicale africaine était jusque-là dominée par la rumba.

Chanteur et danseur hors pair, il était devenu une légende, une icône de la musique africaine avec beaucoup de disques vendus en 25 ans de carrière, avec des tubes tels que «Loketo», «Zebola», «Vacances aux Antilles», «Africa Mousso», «La Femme ivoirienne», «Embargo», «Betty», «Waka Waka», entre autres, qui resteront dans les mémoires.

La Rédaction