Félix Tshisekedi se penche sur les sauts-de-mouton

Le président Félix Tshisekedi se rend ce week-end à Addis Abeba pour le sommet de l’Union africaine (les 9 et 10 février) dont il deviendra le premier vice-président en exercice. À son retour à Kinshasa la semaine prochaine, à l’instar des députés de son parti, l’UDPS, il prévoit, lui aussi, de faire une descente sur les chantiers liés aux sauts-de-mouton dont la construction traîne en longueur. Les embouteillages générés par la lenteur des travaux exaspèrent les automobilistes. Leur mécontentement est parvenu jusqu’aux oreilles du chef de l’État congolais. Amer, ce dernier va diligenter aussi un audit sur l’utilisation des fonds publics déjà décaissés. D’autant que plusieurs travailleurs rencontrés sur le terrain  par les députés du parti présidentiel se plaignent de ne pas avoir perçu leur salaire depuis au moins trois mois. Des révélations qui irritent davantage les automobilistes et surtout les voyageurs qui prennent les transports en commun. Car, ceux-ci restent parfois coincés durant des heures dans les bouchons inhérents aux sauts-de-mouton. Et ce, sous une chaleur étouffante.

La Rédaction